Nouvelle Calédonie


Nouvelle – Calédonie ( Français : Nouvelle-Calédonie ) [nb 1] est une collectivité particulière de la France située dans le sud – ouest de l’ océan Pacifique , 1210 km (750 mi) est de l’ Australie et 16136 km (10026 mi) est de la France métropolitaine . [4] L’archipel, partie de la sous- région de la Mélanésie , comprend l’île principale de Grande Terre , les îles Loyauté , les îles Chesterfield , l’ archipel de Belep , l’ île des Pins et quelques îlots éloignés. [5] Les îles Chesterfield se trouvent dans la mer de corail . Les sections locales se réfèrent à Grande Terre comme Le Caillou (“le caillou”). [6]

La Nouvelle-Calédonie a une superficie de 18 576 km 2 (7 172 pieds carrés). Sa population de 268 767 (recensement d’août 2014) [2] se compose d’un mélange de Kanak (les habitants originaux de la Nouvelle-Calédonie), les personnes d’ascendance européenne ( Caldoches et métropolitaines françaises ), les Polynésiens ( principalement Wallisiens ) et le Sud-Est asiatique Les gens, ainsi que quelques personnes de descendance Pied-Noir et Maghreban . La capitale du territoire est Nouméa . [4]

Histoire

Les premières traces de présence humaine en Nouvelle-Calédonie remontent à la période Lapita . [7] Les Lapita étaient des navigateurs hautement compétents et des agriculteurs ayant une influence sur une vaste région du Pacifique. [8]

L’ explorateur britannique Le capitaine James Cook fut le premier Européen à voir la Nouvelle-Calédonie, le 4 septembre 1774, lors de son second voyage. [9] Il l’a appelé “Nouvelle- Calédonie “, alors que le nord-est de l’île lui rappelait l’ Écosse . [9] La côte ouest de Grande Terre a été approchée par Jean-François de Galaup, comte de Lapérouse en 1788, peu de temps avant sa disparition, et les îles de la loyauté ont été visitées pour la première fois en 1796. [9] Jusqu’au 1840, seulement quelques-uns Des contacts sporadiques avec l’archipel ont été enregistrés. [9] Les contacts sont devenus plus fréquents après 1840, en raison de l’intérêt pour le bois de santal en Nouvelle-Calédonie. [7]

Au fur et à mesure que le commerce du bois de santal a diminué, il a été remplacé par une nouvelle forme de commerce, ” blackbirding “, un euphémisme pour asservir des gens de Nouvelle-Calédonie, des îles Loyauté, des Nouvelles -Hébrides , de la Nouvelle-Guinée et des Îles Salomon pour travailler dans les plantations de canne à sucre à Fidji Et le Queensland . [10] Le commerce a cessé au début du 20ème siècle. [10] Les victimes de ce commerce ont été appelées “Kanakas”, comme tous les Océaniens, après le mot hawaïen pour “l’homme”. [dix]

Les premiers missionnaires de la London Missionary Society et les Marist Brothers sont arrivés dans les années 1840. [11] En 1849, l’équipage du navire américain Cutter a été tué et mangé par le clan Pouma. [12] Le cannibalisme était répandu dans toute la Nouvelle-Calédonie. [13]

Dépendance française

Le 24 septembre 1853, sous les ordres de Napoléon III , l’amiral Febvrier Despointes prend possession officielle de la Nouvelle-Calédonie et Port-de-France (Nouméa) a été fondé le 25 juin 1854. [9] Quelques dizaines de colons libres se sont installés sur la côte ouest en Les années suivantes. [9] LaNouvelle-Calédonie est devenue une colonie pénitentiaire , et depuis les années 1860 jusqu’à la fin des transports en 1897, environ 22 000 criminels et prisonniers politiques ont été envoyés en Nouvelle-Calédonie. Le Bulletin de la Société générale des prisons pour 1888 indique que 10 428 condamnés, dont 2 329 personnes libérées, se trouvaient sur l’île à partir du 1er mai 1888, de loin le plus grand nombre de condamnés détenus dans des pénitenciers d’outre-mer. [14] Parmi les condamnés, de nombreux communards ont été arrêtés après la défunte Commune de Paris , y compris Henri de Rochefort et Louise Michel . [15] Entre 1873 et 1876, 4 200 prisonniers politiques ont été «relégués» en Nouvelle-Calédonie. [9] Seulement 40 d’entre eux se sont installés dans la colonie; Le reste est retourné en France après avoir obtenu l’amnistie en 1879 et 1880. [9]

En 1864, le nickel a été découvert sur les rives de la rivière Diahot et avec la création de la Société Le Nickel en 1876, l’exploitation minière a commencé sérieusement . [16] Les travailleurs importés français travaillent dans les mines, d’abord des îles voisines, puis du Japon , des Indes néerlandaises et de l’Indochine française . [15] Le gouvernement français a également tenté d’encourager l’immigration européenne, sans beaucoup de succès. [15]

La population indigène était exclue de l’économie française, même en tant que travailleurs dans les mines, et ils se limitaient finalement à des réservations. [15] Cela a déclenché une réaction violente en 1878 alors que le grand chef Atal de La Foa a réussi à unir beaucoup de tribus centrales et a lancé une guérilla qui a coûté 200 hommes français et 1000 Kanaks à leur vie. [16]

Les Européens ont apporté de nouvelles maladies telles que la variole et la rougeole . De nombreuses personnes sont mortes à la suite de ces maladies. [12] La population de Kanak a diminué d’environ 60 000 en 1878 à 27 100 en 1921, et leur nombre n’a pas encore augmenté jusqu’à la fin des années 1930. [16]

En juin 1940, après la chute de la France , le Conseil général de Nouvelle-Calédonie a voté à l’unanimité pour soutenir le gouvernement français libre et, en septembre, le gouverneur de Vichy a été forcé de partir pour l’Indochine. [16] En mars 1942, avec l’aide de l’Australie [17], le territoire est devenu une importante base alliée [16] et Nouméa, le siège de la marine et de l’ armée des États-Unis dans le Pacifique Sud. [18] La flotte qui a tourné la marine japonaise dans la bataille de la mer de corail en mai 1942 était basée à Nouméa. [16] Les troupes américaines comptent jusqu’à 50 000, L’équivalent de la population contemporaine. [9]

Territoire français d’outre-mer

En 1946, la Nouvelle-Calédonie est devenue un territoire d’outremer. [9] En 1953, la citoyenneté française avait été accordée à tous les nouveaux-calédoniens, indépendamment de leur appartenance ethnique. [19]

Les populations européennes et polynésiennes ont progressivement augmenté dans les années qui ont mené au boom du nickel de 1969-1972, et les Mélanésiens sont devenus une minorité, bien qu’ils soient encore le plus grand groupe ethnique. [19] Entre 1976 et 1988, la Nouvelle-Calédonie a adopté cinq statuts. [ Qui? ] Chacun est devenu une source de mécontentement et de désordre grave [9], qui a culminé en 1988 avec une sanglante prise d’otages à Ouvéa . Les accords de Matignon , signés le 26 juin 1988, ont assuré une décennie de stabilité. L’ Accord de Nouméa, signé le 5 mai 1998, a jeté les bases d’une transition de 20 ans qui va progressivement transférer les compétences au gouvernement local. [9]

Politique

La Nouvelle-Calédonie est un territoire sui generis auquel la France a graduellement transféré certains pouvoirs. [20] Il est régi par un Congrès territorial de 54 membres , un corps législatif composé de membres de trois assemblées provinciales. [21] L’Etat français est représenté sur le territoire par un Haut Commissaire . [21] Au niveau national, la Nouvelle-Calédonie est représentée au parlement français par deux députés et deux sénateurs . [22] Lors de l’ élection présidentielle française 2012 , le taux de participation des électeurs en Nouvelle – Calédonie a été 61,19%. [23]

Pendant 25 ans, le système du parti en Nouvelle-Calédonie était dominé par l’anti-indépendance The Rally-UMP . [21] Cette domination s’est terminée par l’émergence d’un nouveau parti, Avenir Ensemble , également opposé à l’indépendance, mais considéré plus ouvert au dialogue avec le mouvement Kanak [21], qui fait partie du front Kanak et du Parti socialiste national de libération , une coalition De plusieurs groupes indépendants de l’indépendance. [21]

Autorité coutumière

La société kanak possède plusieurs couches d’autorité coutumière, des 4 000 à 5 000 clans familiaux aux huit domaines habituels ( aires coutumières ) qui forment le territoire. [24] Lesclans sont dirigés par des chefs de clan et constituent 341 tribus, chacune dirigée par un chef tribal. Les tribus sont encore regroupées en 57 coutumes coutumières ( chefferies ), chacune dirigée par un chef de tête et formant les subdivisions administratives des zones coutumières. [24]

Jean Lèques lors d’une cérémonie rendant hommage aux membres des services américains qui ont aidé à assurer la liberté de Nouvelle-Calédonie pendant la Seconde Guerre mondiale

Le Sénat coutumier est l’assemblée des divers conseils traditionnels des Kanaks et a compétence sur les propositions de loi concernant l’identité kanak. [25] Le Sénat coutumier est composé de 16 membres nommés par chaque conseil traditionnel, avec deux représentants par zone habituelle. [25] Dans son rôle consultatif, le Sénat coutumier doit être consulté sur les propositions de loi «concernant l’identité kanak» au sens de l’Accord de Nouméa. [25] Il a également un rôle délibérant sur les propositions de loi qui affecteraient l’identité, le statut coutumier civil et le système foncier. [25] Un nouveau président est nommé chaque année en août ou en septembre, et la présidence tourne entre les huit domaines habituels. [25]

Les Kanak ont ​​recours aux autorités coutumières en matière civile, telles que le mariage, l’adoption, l’héritage et certaines questions foncières. [24] L’administration française respecte généralement les décisions prises dans le système habituel. [24] Cependant, leur compétence est très limitée en matière pénale, car certaines questions relatives au système de justice coutumier, y compris l’utilisation des châtiments corporels , sont perçues comme entravant les obligations en matière de droits de l’homme de la France. [24]

Militaire

Les Forces armées de Nouvelle – Calédonie ( Français : Forces armées de Nouvelle-Calédonie ) AFCN , comprennent environ 2.000 soldats, principalement déployés dans Koumac , Nandai , Tontouta , Plum et Nouméa . [26] Les forces terrestres consistent en un régiment des Troupes de marine , le Régiment d’infanterie de marine du Pacifique. Les forces navales comprennent deux patrouilleurs de classe P400 , un BATRAL et un bateau de patrouille de la gendarmerie maritime . [26] L’armée de l’air est composée de trois avions de transport Casa , Quatre hélicoptères Puma et un hélicoptère Fennec , basé à Tontouta. [26] En outre, 760 gendarmes sont déployés sur l’archipel. [26]

Statut

Depuis 1986, le Comité des Nations Unies sur la décolonisation a inclus la Nouvelle-Calédonie sur la liste des territoires non autonomes des Nations Unies . [27] Un référendum d’indépendance a eu lieu l’année suivante, mais l’indépendance a été rejetée à une large majorité.

Dans le cadre de l’ Accord de Nouméa , signé en 1998 suite à une période de troubles sécessionnistes dans les années 80 et approuvé lors d’ un référendum , la Nouvelle-Calédonie doit organiser un deuxième référendum sur l’indépendance entre 2014 et 2018. [28] La date officielle du référendum a été fixée Pour l’année 2018, l’année où l’Accord de Nouméa expire. [29]

Le nom officiel du territoire, la Nouvelle-Calédonie , pourrait être changé dans un proche avenir en raison de l’accord, qui stipulait que “un nom, un drapeau, un hymne, une devise et la conception des billets de banque devront être recherchés par Toutes les parties ensemble, pour exprimer l’identité Kanak et le futur partagé par toutes les parties “. [30] À ce jour, cependant, il n’y a pas eu de consensus sur un nouveau nom pour le territoire. [31] LaNouvelle-Calédonie adopte de plus en plus ses propres symboles, choisissant un hymne, une devise et un nouveau design pour ses billets de banque. [32] En juillet 2010, la Nouvelle-Calédonie a adopté le drapeau kanak , aux côtés du tricolore français actuel , en tant que drapeaux officiels doubles du territoire . [33] L’adoption a fait de la Nouvelle-Calédonie l’un des rares pays ou territoires au monde avec deux drapeaux nationaux officiels. [33] La décision d’utiliser deux drapeaux a été un champ de bataille constant entre les deux côtés et a conduit le gouvernement de coalition à s’effondrer en février 2011. [28]

Divisions administratives

Graphique pyramidal illustrant l’administration de la Nouvelle-Calédonie.

L’organisation institutionnelle est le résultat de la loi organique et du droit commun adopté par le Parlement le 16 février 1999. [20]

L’archipel est divisé en trois provinces:

  • Province Sud ( province Sud ). Capitale provinciale: Nouméa . Population: 183 007 habitants (2009).
  • Province du Nord ( province Nord ). Capitale provinciale: Koné . Population: 45 137 habitants (2009).
  • Province des îles Loyauté ( province des îles Loyauté ). Capitale provinciale: Lifou . Population: 17 436 habitants (2009).

La Nouvelle-Calédonie est divisée en 33 municipalités: [20] Une commune, Poya , est répartie entre deux provinces. La moitié nord de Poya, avec la colonie principale et la plupart de la population, fait partie de la province du Nord, tandis que la moitié sud de la commune, avec seulement 127 habitants en 2009, fait partie de la province du Sud.

Géographie

La Nouvelle-Calédonie fait partie de Zealandia , un fragment de l’ancien super-continent de Gondwana . On spécule que la Nouvelle-Calédonie s’est séparée de l’Australie il y a environ 66 millions d’années, dérivant ensuite vers le nord-est, atteignant son position actuelle il y a environ 50 millions d’années. [34]

Le continent est divisé en longueur par une chaîne de montagnes centrale dont les plus hauts sommets sont le Mont Panié (1 629 mètres (5 344 pieds)) au nord et le Mont Humboldt (1 618 m (5 308 pi)) au sud-est. [35] La côte est couverte d’une végétation luxuriante. [35] La côte ouest, avec ses grandes savanes et plaines adaptées à l’agriculture, est une zone plus sèche. De nombreux massifs riches en minerai se trouvent le long de cette côte. [35]

La rivière Diahot est la plus longue rivière de Nouvelle-Calédonie, qui coule à environ 100 kilomètres (62 mi). [36] Il a un bassin versant de 620 km 2 (240 pieds carrés) et s’ouvre vers le nord-ouest dans la Baie d’Harcourt , s’écoulant vers le nord de l’île le long de l’escarpement occidental du mont Panié. [36] [37] La plupart de l’île est couverte de forêts humides à feuilles persistantes, tandis que les savanes dominent les hauteurs inférieures. [38] La lagune Nouvelle-Calédonienne, d’une superficie totale de 24 000 kilomètres carrés (9 300 000 pieds carrés) est l’une des plus grandes lagunes du monde. Il est entouré par la barrière de corail de Nouvelle-Calédonie . [35]

Climat

Le climat est tropical , avec une saison chaude et humide de novembre à mars avec des températures entre 27 ° C et 30 ° C, [35] et une saison froide et sèche de juin à août avec des températures entre 20 ° C et 23 ° C, [35] lié par deux courts interstices. [9] Le climat tropical est fortement modéré par l’influence océanique et les alizés qui atténuent l’humidité, ce qui peut atteindre près de 80%. [35] La température annuelle moyenne est de 23 ° C, avec des extrêmes historiques de 2,3 ° C et 39,1 ° C. [9]

Les enregistrements pluviométriques montrent que les précipitations diffèrent considérablement dans l’île. Les 3 000 millimètres (120 po) de pluie enregistrés à Galarino sont trois fois la moyenne de la côte ouest. Il y a aussi des périodes de sécheresse, en raison des effets d’ El Niño . [9] Entre décembre et avril, les dépressions tropicales et les cyclones peuvent faire en sorte que les vents dépassent une vitesse de 100 kilomètres par heure (62 mi / h), avec des rafales de 250 kilomètres par heure (160 km / h) et des précipitations très abondantes. [9] Le dernier cyclone affectant la Nouvelle-Calédonie était Cyclone Vania , en janvier 2011.

Environnement

La Nouvelle-Calédonie possède de nombreux taxons uniques, en particulier les oiseaux et les plantes. [39] Il a la diversité la plus riche du monde par kilomètre carré. [39] Dans sa botanique, non seulement les espèces, mais des genres entiers et même des familles sont uniques à l’île, et ne survivent nulle part ailleurs. La biodiversité est causée par la chaîne de montagnes centrale de Grande Terre, qui a créé une variété de niches, de relief et de micro-climats où les espèces endémiques prospèrent. [39]

Bruno Van Peteghem était en 2001 décerné le Prix Goldman pour l’ environnement pour ses efforts en faveur du mouvement de protection écologique calédonien face à des « défis sérieux » de Jacques Lafleur de RPCR parti. [40] Des progrès ont été réalisés dans quelques domaines pour aborder la protection de la diversité écologique de la Nouvelle-Calédonie par le développement de l’incendie, de l’industrie et du logement, de l’activité agricole et de l’exploitation minière illimitée (comme la révocation judiciaire du permis minier d’ INCO en juin 2006 en raison de Abus réclamés). [41]

Flora

La faune et la flore de la Nouvelle-Calédonie proviennent d’espèces ancestrales isolées dans la région lorsqu’elles se sont séparées de Gondwana il y a plusieurs dizaines de millions d’années. [42] Non seulement les espèces endémiques ont évolué ici, mais des genres entiers et même des familles sont uniques aux îles.

Plus d’ espèces de gymnospermes tropicales sont endémiques à la Nouvelle-Calédonie que dans n’importe quelle région similaire sur Terre. Sur les 44 espèces indigènes de gymnospermes, 43 sont endémiques, y compris les seules gymnospermes parasites connues ( Parasitaxus usta ). [43] De même, sur les 35 espèces connues d’ Araucaria , 13 sont endémiques à la Nouvelle-Calédonie. [39] La Nouvelle-Calédonie possède également la lignée de plantes à fleurs , Amborella trichopoda , la plus divergente du monde , qui se trouve à proximité de la clade de toutes les plantes à fleurs.

La plus grande espèce de fougère existante au monde , Cyathea intermedia , est également endémique de la Nouvelle-Calédonie. Il est très fréquent sur le sol acide et augmente d’environ un mètre par yard sur la côte est, habituellement en jachère ou dans des clairières forestières. Il y a aussi d’ autres espèces de Cyathea , notamment Cyathea novae-caledoniae . [44]

La Nouvelle-Calédonie est également l’une des cinq régions de la planète où les espèces de hêtres du Sud ( Nothofagus ) sont indigènes; On sait que cinq espèces se produisent ici. [43]

La Nouvelle-Calédonie a sa propre version de maquis ( maquis minier ) sur des sols métallifères, principalement dans le sud. [38] Les sols des roches ultramafiques (terrains miniers) ont été un refuge pour de nombreuses espèces de flore indigènes car ils sont toxiques et leur contenu minéral est mal adapté à la plupart des espèces de plantes étrangères. [43]

Faune

Nouvelle – Calédonie abrite le corbeau calédonien , un oiseau connu pour ses fabrication d’ outils capacités qui rivalisent avec ceux des primates. [45] Ces corbeaux sont réputés pour leur intelligence extraordinaire et leur capacité à façonner des outils pour résoudre des problèmes et à fabriquer les outils les plus complexes d’un animal tout en étant étudiés en dehors des humains. [46]

Le kagu endémique , [47] agile et capable de courir rapidement, est un oiseau sans vol, mais il est capable d’utiliser ses ailes pour grimper des branches ou se glisser. C’est le membre survivant de la famille monotypique Rhynochetidae , ordre Gruiformes . [48]

Il y a 11 espèces de poissons endémiques et 14 espèces endémiques de décapodes crustacés dans les rivières et les lacs de Nouvelle – Calédonie. Certaines , comme Neogalaxias , n’existent que dans de petites zones. [49] Le nautilus , considéré comme un fossile vivant et lié aux ammonites qui s’éteignit à la fin de l’ère mésozoïque, se produit dans les eaux pacifiques autour de la Nouvelle-Calédonie. [49] Il existe une grande diversité de poissons marins dans les eaux environnantes, qui se trouvent dans les limites de la mer de Corail .

Plusieurs espèces de Nouvelle-Calédonie sont remarquables pour leur taille: Ducula goliath est la plus grande espèce de pigeon existante ; Rhacodactylus leachianus , le plus grand gecko du monde; Phoboscincus bocourti le plus grand scinque dans le monde, la pensée d’être éteinte , mais redécouvert en 2003. [49]

Données démographiques

Article principal : Données démographiques de Nouvelle-Calédonie
Population historique
An Pop. ±% pa
1956 68 480
1963 86 519 + 3,40%
1969 100 579 + 2,54%
1976 133 233 + 4,10%
1983 145 368 + 1,25%
1989 164,173 + 2,05%
1996 196 836 + 2,63%
2009 245 580 + 1,72%
2014 268 767 + 1,82%
ISEE [2] [50]

Au dernier recensement de 2014, la Nouvelle-Calédonie avait une population de 268 767 habitants. [2] Parmi ceux-ci, 17 436 vivent dans la province des Îles Loyales, 45 137 dans la province du Nord et 183 007 dans la province du Sud . [4] La croissance de la population a ralenti depuis les années 1990, mais elle reste forte avec une augmentation annuelle de 1,7% entre 1996 et 2009. [51]

La croissance naturelle est responsable de 85% de la croissance démographique, tandis que les 15% restants sont attribuables à la migration nette. [51] La croissance de la population est forte dans la province du Sud (2,3% par an entre 1996 et 2009), modérée dans la province du Nord (0,7%), mais négative dans les îles Loyauté, qui perdent des habitants (-1,3%). [51]

Plus de 40% de la population est âgée de moins de 20 ans [4], bien que le ratio des personnes âgées sur la population totale augmente. [51] Deux résidents de Nouvelle-Calédonie sur trois vivent dans le Grand Nouméa . [51] Trois sur quatre sont nés en Nouvelle-Calédonie. [51] Le taux de fécondité total est passé de 3,2 enfants par femme en 1990 à 2,2 en 2007. [51]

Groupes ethniques

Au recensement de 2014, [52] 39,1% de la population ont déclaré appartenir à la Kanaks communauté ( en baisse de 40,3% au recensement de 2009 [53] ), 27,2% à l’ européenne ( Caldoche et Zoreille communauté) ( en baisse de 29,2% à Le recensement de 2009) et 8,7% ont déclaré leur communauté comme «Caledonian» et autres (contre 6,0% au recensement de 2009). La plupart des personnes qui se sont identifiées comme «calédoniennes» sont considérées comme étant ethniquement européennes. [54]

Les autres communautés autodéclarées étaient des Wallisiens et Futuniens (8,2% de la population totale, contre 8,7% au recensement de 2009), les Tahitiens (2,1% de la population totale, contre 2,0% au recensement de 2009), les Indonésiens (1,4 % De la population totale, en baisse de 1,6% au recensement de 2009), Ni-Vanuatu (1,0%, en hausse par rapport à 0,9% au recensement de 2009), vietnamien (0,9%, contre 1,0% au recensement de 2009) et autres Les Asiatiques (essentiellement ethniques chinois ) (0,4% de la population totale, en baisse de 0,8% au recensement de 2009).

Enfin, 8,6% de la population déclarée appartenant à plusieurs communautés ( race mixte ) (contre 8,3% au recensement de 2009) et 2,5% ont refusé de déclarer une communauté (contre 1,2% au recensement de 2009). La question sur l’appartenance à la communauté, qui a été laissée à l’écart du recensement de 2004, a été réintroduite en 2009 dans le cadre d’une nouvelle formulation, différente du recensement de 1996, permettant de multiples choix (race mixte) et la possibilité de clarifier le choix de «l’autre». [55]

Kanak femmes

Les Kanak, une partie du groupe mélanésien , sont indigènes en Nouvelle-Calédonie. [56] Leur organisation sociale est traditionnellement basée autour des clans , qui s’identifient comme des clans «terrestres» ou «maritimes», en fonction de leur emplacement d’origine et de l’occupation de leurs ancêtres. [56] Selon le recensement de 2009, les Kanak représentent 94% de la population de la province des îles Loyauté , 74% dans la province du Nord et 27% dans la province du Sud. [56] Les Kanak ont ​​tendance à avoir un statut socioéconomique inférieur à celui des Européens et des autres colons. [56]

Les Européens se sont d’abord installés en Nouvelle-Calédonie lorsque la France a établi une colonie pénitentiaire sur l’archipel. [56] Une fois que les prisonniers avaient terminé leur peine, ils avaient des terres à régler. [56] Selon le recensement de 2009, des 71.721 Européens en Nouvelle-Calédonie 32.354 étaient nés , 33.551 sont nés dans d’autres régions de France et 5,816 sont nés à l’étranger. [57] Les Européens sont divisés en plusieurs groupes: les Caldoches sont généralement définis comme ceux nés en Nouvelle-Calédonie qui ont des liens ancestraux qui remontent aux premiers colons français. [54] Ils se sont souvent installés dans les zones rurales de la côte ouest de la Grande-Terre, où plusieurs continuent d’exploiter de grandes propriétés de bétail. [54]

Rodeos (ici à la foire annuelle de Bourail ) font partie de la culture Caldoche

Distincous des Caldoches sont ceux qui sont nés en Nouvelle-Calédonie de familles qui se sont installées plus récemment, et s’appellent simplement des Calédoniens. [8] Les migrants métropolitains français qui viennent en Nouvelle-Calédonie sont appelés Métros ou Zoreilles , indiquant leurs origines en France métropolitaine. [8] Il existe également une communauté d’environ 2 000 [8] pieds noirs , descendus des colons européens dans les anciennes colonies nord-africaines de la France; [58] certains d’entre eux sont importants dans la politique anti-indépendance, y compris Pierre Maresca , un chef du RPCR . [59]

Un documentaire 2015 par Al Jazeera English a affirmé que jusqu’à 10% [ douteux – discutent ] de la population de Nouvelle – Calédonie descend d’environ 2000 arabes – berbères personnes déportées de l’ Algérie française à la fin du 19ème siècle les prisons de l’île en guise de représailles pour la Mokrani Révolte en 1871. Après avoir servi leurs phrases, elles ont été libérées et ont donné des terres propres et cultivées dans le cadre des efforts de colonisation sur l’île. Comme l’écrasante majorité des Algériens emprisonnés en Nouvelle-Calédonie étaient des hommes, la communauté a été poursuivie par des mariages mixtes avec des femmes d’autres groupes ethniques, Principalement des femmes françaises des prisons de femmes à proximité. En dépit de l’assimilation à la fois de la population euro-française et de la discrimination pour leur origine ethnique, les descendants des déportés ont réussi à préserver une identité commune comme les Algériens, y compris le maintien de certaines pratiques culturelles (comme les noms arabes) et la religion islamique . Ils voyagent souvent en Algérie comme un passage de passage, bien que l’obtention de la citoyenneté algérienne soit souvent un processus difficile. La plus grande population d’Algériens-Calédoniens vit dans la commune de Bourail (en particulier dans le district de Nessadiou , où se trouve un centre culturel islamique et un cimetière), avec de plus petites communautés à Nouméa , Conné , Blambut et Surianté . [60]

Langues

La langue française a commencé à se répandre avec la création des colonies françaises, et le français est maintenant prononcé même dans les villages les plus isolés. Cependant, le niveau de fluidité varie considérablement dans l’ensemble de la population, principalement en raison de l’absence d’accès universel à l’éducation publique avant 1953, mais aussi en raison de l’immigration et de la diversité ethnique. [61] Au recensement de 2009, 97,3% des personnes âgées de 15 ans et plus ont déclaré qu’ils pouvaient parler, lire et écrire en français, alors que seulement 1,1% ont déclaré n’avoir aucune connaissance du français. [62] D’autres communautés linguistiques significatives parmi les populations immigrantes sont celles des locuteurs de langue wallonne et javanaise .

Les 28 langues kanak parlée en Nouvelle – Calédonie font partie de l’ Oceanic groupe de la austronésienne famille. [63] Les langues kanak sont enseignées à partir de la maternelle (quatre langues sont enseignées jusqu’au baccalauréat) et une académie est responsable de leur promotion. [64] Les quatre langues indigènes les plus parlées sont Drehu (parlé à Lifou ), Nengone (parlé sur Maré ) et Paicî (partie nord de la Grande Terre). [64] D’autres incluent Iaai (parlé sur Ouvéa ). Au recensement de 2009, 35. 8% des personnes âgées de 15 ans ou plus ont indiqué qu’elles pouvaient parler (mais pas nécessairement lire ou écrire) une des langues autochtones de la Mélanésie , alors que 58,7% ont indiqué qu’elles n’avaient aucune connaissance de celles-ci. [62]

Religion

La religion prédominante est le christianisme ; la moitié de la population est catholique , y compris la plupart des Européens, Uveans et vietnamienne et la moitié des minorités mélanésiennes et polynésiennes. [19] Le catholicisme romain a été introduit par les colons français. L’île possède également de nombreuses églises protestantes , dont l’ Église évangélique libre et l’ Église évangélique en Nouvelle-Calédonie et les îles Loyauté ont le plus grand nombre d’adhérents; Leurs adhésions sont presque entièrement mélanésiennes. [19] Le protestantisme a gagné du terrain à la fin du 20ème siècle et continue de se développer. Il existe aussi de nombreux autres groupes chrétiens et un petit nombre de musulmans. [19] Voir l’islam en Nouvelle-Calédonie et la foi bahá’íe en Nouvelle-Calédonie . [ Citation requise ]

Économie

Région PIB total, nominal,
2011 (milliards US $) [3] [65] [66]
PIB par habitant, nominal,
2011 (US $) [3] [65] [66]
 Australie 1 490,52 66 289
 Nouvelle-Zélande 161,84 36 688
 Hawaii 70.01 50 798
 Papouasie Nouvelle Guinée 12,92 1,939
 Nouvelle Calédonie 9.89 38 921
 Polynésie française 7.14 27 352
 Fidji 3,75 4 196
 Les îles Salomon 0,87 1 573
 Vanuatu 0,79 3 211
 Samoa 0,64 3,520
 Tonga 0,44 4,221
 Kiribati 0,16 1 594
 Tuvalu 0,04 3,202

La Nouvelle-Calédonie possède l’une des plus grandes économies du Pacifique Sud, avec un PIB de US $ 9,89 milliards en 2011. [3] Le PIB nominal par habitant était de 38 921 $ US (aux taux de change du marché) en 2011. [3] Il est supérieur à La Nouvelle-Zélande , bien qu’il existe une inégalité significative dans la répartition du revenu [67] et les déséquilibres structurels de longue date entre la province sud économiquement dominante et la province Nord moins développée et les îles Loyauté. [21] La monnaie utilisée en Nouvelle-Calédonie est le franc CFP , fixé à l’euro au taux de 1.000 CFP à 8.38 euros. Il est publié par l’Institut d’Emission d’Outre-Mer. [68]

Le PIB réel a augmenté de 3,8% en 2010 et de 3,2% en 2011, grâce à la hausse des prix mondiaux du nickel et à l’augmentation de la demande intérieure due à l’augmentation de l’emploi, ainsi qu’à des investissements solides. [3] En 2011, les exportations de biens et de services de la Nouvelle-Calédonie s’élevaient à 2,11 milliards de dollars américains, dont 75,6% étaient des produits minéraux et des alliages ( principalement le minerai de nickel et le ferronickel ). [3] Les importations de biens et de services se sont élevées à 5,22 milliards de dollars américains. [3] 22,1% des importations de marchandises proviennent de la France métropolitaine et de ses départements d’outre-mer , 16,1% d’autres pays de l’ Union européenne , 14,6% de Singapour (essentiellement essence), 9,6% d’Australie, 4,5% des États-Unis, 4. 2% de la Nouvelle-Zélande, 2,0% du Japon et 27,0% des autres pays. [69] Le déficit commercial en biens et services s’établit à 3,11 milliards de dollars en 2011. [3]

Le soutien financier de la France est important, représentant plus de 15% du PIB et contribue à la santé de l’économie. [70] Le tourisme est sous-développé, avec 100 000 visiteurs par an, contre 400 000 dans les îles Cook et 200 000 à Vanuatu . [32] Une grande partie de la terre n’est pas appropriée pour l’agriculture, et les aliments représentent environ 20% des importations. [70] Selon FAOSTAT , la Nouvelle-Calédonie est l’un des plus grands producteurs mondiaux de: ignames (33ème); Taro (44e); Plantains (50ème); Noix de coco (52e). [71] La zone économique exclusive de la Nouvelle-Calédonie couvre 1. 4 millions de kilomètres carrés (0,54 million de miles carrés). [5] Le secteur de la construction représente environ 12% du PIB, employant 9,9% de la population salariée en 2010. [67] La fabrication est largement limitée aux activités à petite échelle telles que la transformation des denrées alimentaires, des textiles et des plastiques. [67]

Secteur du nickel

Une crique dans le sud de la Nouvelle-Calédonie. Les couleurs rouges révèlent la richesse du sol dans les oxydes de fer et le nickel.

Les sols de Nouvelle-Calédonie contiennent environ 25% des ressources mondiales de nickel . [72] La récession de la fin des années 2000 a gravement affecté l’ industrie du nickel, car le secteur a connu une baisse significative des prix du nickel (-31,0% en glissement annuel en 2009) pour la deuxième année consécutive. [73] La chute des prix a conduit un certain nombre de producteurs à réduire ou à arrêter totalement leur activité, ce qui a entraîné une réduction de l’offre mondiale de nickel de 6% par rapport à 2008. [73]

Ce contexte, combiné à un mauvais temps, a forcé les opérateurs du secteur à réviser leur cible de production à la baisse. [73] Ainsi, l’activité d’extraction minérale a diminué de 8% en volume d’année en année. [73] La part du secteur du nickel en pourcentage du PIB a diminué de 3%, à 5% en 2009 contre 8% en 2008. [73] Un recul de la tendance et une reprise de la demande ont été enregistrés au début du second semestre De 2009, permettant une augmentation de 2,0% de la production locale de métaux. [73]

Historiquement, le nickel a été transporté par téléphérique pour les navires en attente de la rive.

Culture

La sculpture sur bois , en particulier de la houp ( Montrouziera cauliflora ), est une réflexion contemporaine des croyances de la société tribale traditionnelle et comprend des totems , des masques, des chambranles , ou flèche faîtière , [74] une sorte de flèche qui orne les toits de Kanaks Maisons. Le panier est un métier largement pratiqué par les femmes tribales, créant des objets d’usage quotidien. [74]

Le Centre culturel Jean-Marie Tjibaou , conçu par l’architecte italien Renzo Piano et ouvert en 1998, est l’icône de la culture kanak. [74]

Le Kaneka est une forme de musique locale, inspirée du reggae et originaire des années 1980. [74]

Le Mwâ Ka est un poteau totem de 12 m commémorant l’annexion française de la Nouvelle-Calédonie et a été inauguré en 2005. [75]

Médias

Les Nouvelles Calédoniennes [76] est le seul quotidien de l’archipel. [77] [78] Une publication mensuelle, Le Chien bleu , parodie les nouvelles de Nouvelle-Calédonie. [79]

Il existe cinq stations de radio: la radiodiffuseur de service public Nouvelle-Calédonie , Océane FM (la station la plus récente de la collectivité), la station jeunesse NRJ , Radio Djiido (établie par Jean-Marie Tjibaou ) et Radio Rythmes Bleus . [78] Les deux dernières stations sont principalement ciblées sur les différents groupes Kanak indigènes en Nouvelle-Calédonie («Djiido» est un terme de la langue Fwâi , prononcé à Hienghène dans la province du Nord , dénotant une pointe métallique utilisée pour sécuriser le chaume de la paille Au toit d’une maison Kanak traditionnelle).

En ce qui concerne la télévision, le diffuseur de service public France Télévision exploite une chaîne locale, Réseau Outre-Mer 1re , avec France 2 , France 3 , France 4 , France 5 , France Ô , France 24 et Arte . [80] Canal Plus Calédonie possède 17 chaînes numériques en français, dont Canal + et TF1 . [81] Les émissions télévisées analogues ont pris fin en septembre 2011, complétant la transition de la télévision numérique en Nouvelle-Calédonie. [82]Offres pour deux nouvelles stations de télévision locales, NCTV et NC9, Ont été examinés par les autorités françaises de radiodiffusion. [83] NCTV a été lancé en décembre 2013. [84]

Les médias sont censés être en mesure de fonctionner librement , mais Reporters sans frontières a soulevé des inquiétudes en 2006 au sujet des «menaces et intimidations» du personnel de l’ORP par des membres d’un groupe indépendant de l’indépendance. [85]

Sports

Le plus grand événement sportif qui se tiendra en Nouvelle-Calédonie est une ronde du Championnat du Rallye de la FIA Asie-Pacifique (APRC).

L’ équipe de football de la Nouvelle-Calédonie a commencé à jouer en 1950 et a été admise en FIFA , l’association internationale des ligues de football, en 2004. [86] Avant de rejoindre la FIFA, la Nouvelle-Calédonie a eu le statut d’observateur auprès de la Confédération de football d’Océanie et est devenue membre officiel De l’OFC avec son adhésion à la FIFA. Ils ont remporté les Jeux du Pacifique Sud cinq fois, plus récemment en 2007, et ont terminé troisième à deux reprises dans la Coupe des Nations de l’ OFC . Christian Karembeu est un éminent footballeur néo-calédonien.

La course de chevaux est également très populaire en Nouvelle-Calédonie, tout comme les matchs de cricket féminins . [87]

L’ équipe de la ligue Rugby a participé à la Coupe du Pacifique en 2004.

La Nouvelle-Calédonie dispose également d’une équipe nationale de natation synchronisée qui se déplace à l’étranger.

Le «Tour Cycliste de Nouvelle Calédonie» est une course de plusieurs jours à vélo qui se tient généralement en octobre. La course est organisée par le Comite Cycliste Nouvelle-Calédonie. La course attire des cavaliers d’Australie, de Nouvelle-Zélande, de France, de Réunion, d’Europe et de Tahiti. L’Australien Brendan Washington a terminé trois fois la course entre 2005-2009 et est connu en Nouvelle-Calédonie comme “The Lanterne Rouge “.

L’ équipe de handball de la Nouvelle-Calédonie a remporté la Coupe des nations de handball d’Océanie en 2008 à Wellington , en Nouvelle-Zélande . Ils ont battu l’ Australie en finale.

Cuisine

En raison de la faiblesse de l’horticulture domestique, les fruits tropicaux frais sont moins nombreux dans la cuisine néo-calédonienne que dans d’autres pays du Pacifique, en se basant sur le riz, les poissons et les légumes-racines tels que le taro. [88] Une façon de le préparer est souvent dans un festin de style au four enterré, connu sous le nom de Bougna. Enroulés dans des feuilles de banane, les poissons, le taro, la banane et d’autres fruits de mer sont enterrés avec des pierres chaudes pour cuire, puis déterrés et mangés.

Transport

L’aéroport international de Tontouta est situé à 50 km au nord de Nouméa et relie la Nouvelle-Calédonie aux aéroports de Paris, Tokyo, Sydney, Auckland, Brisbane, Melbourne, Osaka, Papeete, Fidji, Wallis, Port Vila, Séoul et Saint-Denis. [89] La plupart des services aériens internes sont exploités par le transporteur international Aircalin . [90] Les navires de croisière arrivent au Gare Maritime à Nouméa. [91] Le navire de passagers et de fret Havannah se dirige vers Port Vila , Malicolo et Santo à Vanuatu une fois par mois. [91]

Le réseau routier de la Nouvelle-Calédonie se compose de:

  • Route territoriale 1 , allant de la sortie de Nouméa à la rivière Néhoué, au nord de Koumac ;
  • Route territoriale 2 , située sur l’ île de Lifou et de l’ aéroport de Wanaham au sud de Wé ;
  • Route territoriale 3 , de la jonction avec la RT1 à Nandi jusqu’à Tiwaka ;
  • Route territoriale 4 , depuis la jonction avec la RT1 près de Muéo jusqu’à la centrale. [92]

Dans la culture populaire

La série télévisée McHale’s Navy a été installée dans les îles de la région, le quartier général de la flotte étant en Nouvelle-Calédonie, de même que les épisodes “New Blood” et “Cruel Sea” de l’ émission télévisée 1999 de la BBC Walking with Dinosaurs .

Rébellion ( français : L’Ordre et la Morale ) a été publié en 2011 et est basé sur le massacre pararmée françaisecours1988 otages de la grotte d’ Ouvéa prendre en NouvelleCalédonie vu du pointvue du chefGIGN puiscapitaine Philippe Legorjus..

En 2009, le drame de télévision sud-coréen Boys Over Flowers a filmé l’épisode 5 et l’épisode 6 de la Nouvelle-Calédonie comme lieu de vacances pour la Corée du Sud la plus riche. Avec 10 millions de téléspectateurs, la Nouvelle-Calédonie et les sites filmés dans le spectacle ont suscité un intérêt croissant pour la population coréenne qui le considère comme un lieu de lune de miel possible.

Références

  1. ^ Sauter vers:a b “La Nouvelle-Calédonie se dote d’un hymne et d’une invention” (en français). LeMonde.fr. 2010-08-18 . Récupéré 2013-01-30 .
  2. ^ Aller à:a b c d “268 767 habitants en 2014.” . ISEE . Récupéré 2014-11-16 .
  3. ^ Sautez jusqu’à:a b c d e f g h i j “PIB GRANDS AGRÉGATS” . JE VOIS. Archivé à partir de l’original le 7 septembre 2013 . Récupéré 2013-08-01 .
  4. ^ Aller à:a b c d “Présentation” (en français). Nouvelle-caledonie.gouv.fr. Archivé depuis l’original le 30 octobre 2012 . Récupéré 2013-01-30 .
  5. ^ Sautez jusqu’à:a b “Présentation – L’Outre-Mer” . Outre-mer.gouv.fr . Récupéré 2013-01-30 .
  6. Aller en haut^ David Stanley (1989). Manuel du Pacifique Sud . David Stanley. P. 549. ISBN  978-0-918373-29-8 .
  7. ^ Sautez jusqu’à:a b “Histoire / La Nouvelle-Calédonie” (en français). Nouvelle-caledonie.gouv.fr. 2012-11-20. Archivé depuis l’original le 30 octobre 2012 . Récupéré 2013-01-30 .
  8. ^ Aller vers:a b c d Leanne Logan; Geert Cole (2001). Nouvelle-Calédonie . Planète seule. P. 13. ISBN  978-1-86450-202-2 .
  9. ^ Aller à:a b c d e f g h i j k l m n o p “Rapport annuel 2010” (PDF) . IEOM Nouvelle-Calédonie . Récupéré 2013-01-30 .
  10. ^ Aller à:a b c Frédéric Angleviel. “De Kanaka à Kanak: l’appropriation d’un terme générique au profit de la revendication identitaire” (PDF) . Université de la Nouvelle-Calédonie . Récupéré 2013-01-30 .
  11. Aller en haut^ “Charting the Pacific – Places” . Abc.net.au. 1998-10-13 . Récupéré 2013-01-30 .
  12. ^ Aller à:a b Leanne Logan; Geert Cole (2001). Nouvelle-Calédonie . Planète seule. P. 15. ISBN  978-1-86450-202-2 .
  13. Aller en avant^ Bruce M. Knauft (1999). Du primitif au postcolonial en mélanésie et en anthropologie . University of Michigan Press. P. 103. ISBN  978-0-472-06687-2 .
  14. Sauf vers lehaut ^ Par rapport à 4.053 condamnés, dont 1 176 personnes libérées, en Guyane française à la même date. Bulletin de la Société générale des prisons, Paris, 1888, p. 980
  15. ^ Sauter vers:a b c d Robert Aldrich; John Connell (2006). Frontière d’outre-mer de la France: Départements et territoires d’outre-mer . La presse de l’Universite de Cambridge. P. 46. ISBN  978-0-521-03036-6 .
  16. ^ Sauter vers:a b c d e f David Stanley (1989). Manuel du Pacifique Sud . David Stanley. Pp. 549-. ISBN  978-0-918373-29-8 .
  17. Aller en haut^ “Hasluck: effacer un moyen de guerre totale” (PDF) . Récupéré le 6 août 2009 .
  18. Aller en haut^ Gordon L. Rottman (2002). Guide de l’île du Pacifique de la Seconde Guerre mondiale . Greenwood Publishing Group. P. 71. ISBN  978-0-313-31395-0 .
  19. ^ Aller à:a b c d e Nouvelle-Calédonie à Encyclopædia Britannica
  20. ^ Aller à:a b c “Présentation – L’Outre-Mer” . Outre-mer.gouv.fr . Récupéré 2013-01-30 .
  21. ^ Sauter vers:a b c d e f “La session de clôture, le Comité spécial sur la décolonisation approuve deux textes sur la Nouvelle-Calédonie, Tokélaou, entend des appels pour faire attention à la critique de son travail” . Un.org . Récupéré 2013-01-30 .
  22. Aller en haut^ “Les différentes élections” (en français). Nouvelle-caledonie.gouv.fr. 2011-05-27. Archivé à partir de l’original le 2011-11-11 . Récupéré 2013-01-30 .
  23. Sauter^ ministre de l’Intérieur , Gouvernement de la France . “Resultats de l’election presidentielle – Nouvelle Calédonie” (en français) . Récupéré 2012-08-06 .
  24. ^ Sauter vers:a b c d e La situation des Kanak en Nouvelle-Calédonie, en France. – Rapports par pays – UNSR James Anaya , page 8
  25. ^ Aller à:a b c d e “Sénat coutumier” (en français). Nouvelle-caledonie.gouv.fr. Archivé depuis l’original le 30 octobre 2012 . Récupéré 2013-01-30 .
  26. ^ Sautez jusqu’à:a b c d “Les Forces armées de Nouvelle-Calédonie” (en français). Defence.gouv.fr. 2012-12-20 . Récupéré 2013-01-30 .
  27. Sauter vers le haut^ Territoires de confiance et non autonomes (1945-1999)Nations Unies
  28. ^ Sautez jusqu’à:a b “Sarkozy appelle au dialogue sur la violence en Nouvelle-Calédonie”. France 24. 2011-08-26 . Récupéré 2013-01-30 .
  29. Sauter^ « réunion Paris pour préparer vote l’ indépendance Nouvelle – Calédonie » . Radio Nouvelle-Zélande . Récupéré 2016-03-08 .
  30. Sauter vers le haut^ Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie . “Les accords de Nouméa”(PDF) (en français). Archivé à partir de l’original (PDF) le 5 avril 2008 . Récupéré le 11 août 2008 .
  31. Aller en haut^ RFO . “Société: La Nouvelle-Calédonie choisit un hymne et une invention” . Archivé à partir de l’original le 27 juin 2008 . Récupéré le 11 août 2008 .
  32. ^ Sauter vers:a b “Nouvelle-Calédonie: où en est le processus d’indépendance?” (en français). LeMonde.fr . Récupéré 2013-01-30 .
  33. ^ Sautez jusqu’à:a b Malkin, Bonnie (20 juillet 2010). “La Nouvelle-Calédonie adopte le deuxième drapeau dans le compromis sur la domination française” . The Daily Telegraph . Royaume-Uni . Récupéré le 28 juillet 2010 . Le Congrès de la Nouvelle-Calédonie a largement voté pour adopter l’emblème du mouvement indigène, qui présente des rayures rouges, bleues et vertes avec un soleil jaune et un totem noir, en tant que deuxième drapeau officiel de la nation
  34. Aller en haut^ Boyer & Giribet 2007: 355
  35. ^ Aller vers:a b c d e f g “Données Géographiques” (en français). Nouvelle-caledonie.gouv.fr. Archivé depuis l’original le 30 octobre 2012 . Récupéré 2013-01-30 .
  36. ^ Sautez jusqu’à:a b Diahot River à Encyclopædia Britannica
  37. Sauter vers le haut^ “Les impacts de l’exploitation à ciel ouvert en Nouvelle-Calédonie” . L’Université des Nations Unies. Archivé depuis l’original le 27 juillet 2011 . Récupéré le 9 juin 2011 .
  38. ^ Sautez jusqu’à:a b Grandcolas, P; Murienne, J; Robillard, T; Desutter-Grandcolas, L; Jourdan, H; Guilbert, E; Deharveng, L (2008). “Nouvelle-Calédonie: une très ancienne île darwinienne?” . Transactions philosophiques de la Royal Society B: Sciences biologiques . 363 (1508): 3309-3317. doi : 10,1098 / rstb.2008.0122 . PMC  2607381 . PMID  18765357 .
  39. ^ Aller à:a b c d Leanne Logan; Geert Cole (2001). Nouvelle-Calédonie . Planète seule. P. 26. ISBN  978-1-86450-202-2 .
  40. Aller en haut^ Bruno Van Peteghem Archivé le1er février 2009 chezWayback Machine., Site de Goldman Environmental Prize
  41. Sautez vers le haut^ “Kanaks indigènes prennent Inco en Nouvelle-Calédonie” Archivé le13 octobre 2007 chezWayback Machine., MiningWatch Canada, 19 juillet 2006
  42. Salut^ Collins, Alan S .; Pisarevsky, Sergei A. (août 2005). “Amalgamant le Gondwana oriental: l’évolution des Orogènes Circum-Indiens” . Earth-Science Reviews . 71 (3-4): 229-270. doi : 10.1016 / j.earscirev.2005.02.004 . ISSN  0012-8252 .
  43. ^ Aller à:a b c “La flore de Nouvelle-Calédonie – Première partie” . Futura-sciences.com. 2004-08-18 . Récupéré 2013-01-30 .
  44. Aller en haut^ “La flore de Nouvelle-Calédonie – Deuxième partie” . Futura-sciences.com. 2004-08-18 . Récupéré 2013-01-30 .
  45. Sauter vers le haut^ Weir, AAS; Chappell, J .; Kacelnik, A. (2002). «Mise en forme des crochets dans les corbeaux de Nouvelle-Calédonie» . Science . 297 (5583): 981. doi : 10.1126 / science.1073433 . PMID  12169726 .
  46. Sautez vers le haut^ Walker, Matt (2010-10-26). “Les corbeaux Clever New Caledonian vont à l’école des outils pour les parents” . BBC News . Récupéré 2013-01-30 .
  47. Jump up^ Attenborough, D. 1998La vie des oiseauxBBCISBN 0563-38792-0
  48. Aller en haut^ “Kagu” . Oiseaux-birds.com . Récupéré 2013-01-30 .
  49. ^ Sauter vers:a b c “La Biodiversité” . Endémie.nc . Récupéré 2013-01-30 .
  50. Aller en haut^ “Population des communes et provinces de la Nouvelle-Calédonie de 1956 à 2009” . JE VOIS. Archivé depuis l’original le 30 octobre 2012 . Récupéré 2013-01-30 .
  51. ^ Sauter vers:a b c d e f g “Recensement de la population en Nouvelle-Calédonie en 2009 – 50 000 habitants de plus en 13 ans” (en français). Institut national de statistique et d’études économiques ( INSEE .fr) . Récupéré 2013-01-30 .
  52. Aller en haut^ ISEE . “Prov2 – Principales caractéristiques des individus, par province de résidence et genre” (XLS) . Récupéré 2015-08-24 .
  53. Aller en haut^ ISEE . “Communauté d’appartenance – INSEE – ISEE / Recensement de la population de 2009 en Nouvelle-Calédonie” (XLS) . Récupéré 2015-08-24 .
  54. ^ Sautez jusqu’à:a b c Leanne Logan; Geert Cole (2001). Nouvelle-Calédonie . Planète seule. P. 39. ISBN  978-1-86450-202-2 .
  55. Aller en haut^ “Recensement de la population 2009” (PDF) . ISEE.nc . Récupéré 2013-01-30 .
  56. ^ Sauter vers:a b c d e f La situation des Kanak en Nouvelle-Calédonie, en France. – Rapports par pays – UNSR James Anaya , page 5
  57. Jump up^ DONNEES DE CADRAGE Archivé le30 octobre 2012 chezWayback Machine.. isee.nc
  58. Aller en haut^ David A. Chappell (2005). “Nouvelle-Calédonie” . Le Pacifique contemporain . 17 (2): 435-448. doi : 10,1353 / cp.2005.0043 .
  59. Sautez vers le haut^ Henry Kamm (26 juillet 1988). “Noumea Journal; Sur une île dans le Pacifique, mais loin de la paix” . New York Times .
  60. Sauter^ Mame, Abdelkader; Abid, Abdelaziz (14 septembre 2015). “L’exil en Nouvelle-Calédonie” . Al Jazeera anglais . Récupéré le 17 septembre 2015 . vidéo
  61. Aller en haut^ “Situation linguistique en Nouvelle-Calédonie” . Vice-recteur de Nouvelle-Calédonie . Récupéré 2013-01-30 .
  62. ^ Sauter vers:a b Principales caractéristiques des individus de 15 ans et plus, par province de résidence et sexe Archivé le 30 octobre 2012 à la Wayback Machine .. isee.nc. Récupéré le 2013-02-28.
  63. Aller en haut^ Académie des Langues Kanak – Langues. Alk.gouv.nc
  64. ^ Sautez jusqu’à:a b “La population de Nouvelle-Calédonie” (en français). La maison de la Nouvelle-Calédonie. Archivé depuis l’original le 2009-04-26 . Récupéré 2013-01-30 .
  65. ^ Sautez jusqu’à:a b “Base de données sur les perspectives économiques mondiales – Avril 2013” . FMI . Récupéré 2013-08-01 .
  66. ^ Sauter vers:a b “PIB par État” . BEA, département américain du commerce . Récupéré 2013-08-01 .
  67. ^ Aller à:a b c “Nouvelle-Calédonie – Document d’information” . NZ Ministère des Affaires étrangères et du Commerce. Archivé depuis l’original le 28 janvier 2013 . Récupéré 2013-01-30 .
  68. Sautez vers le haut^ “Vie pratique – L’Outre-Mer” . Outre-mer.gouv.fr . Récupéré 2013-01-30 .
  69. Aller vers le haut^ ISEE.nc. “Commerce extérieur – Séries longues” (en français). Archivé depuis l’original (XLS) le 4 novembre 2013 . Récupéré 2013-08-01 .
  70. ^ Sautez jusqu’à:a b “Nouvelle Calédonie” . The World Factbook . Agence centrale de renseignement .
  71. Aller en haut^ “FAOSTAT 2008 par Production” . Faostat.fao.org . Récupéré le 6 juin 2008 .
  72. Sautez vers le haut^ “Le nickel jaillit encore en Nouvelle-Calédonie”,Metal Bulletin, 3 décembre 2001 – bien que d’autres articles dans Wikipedia indiquent 10% ou 16%
  73. ^ Aller à:a b c d e f “Les comptes économiques rapides de Nouvelle-Calédonie”(PDF) . ISEE.nc . Récupéré 2013-01-30 .
  74. ^ Aller à:a b c d “La Culture” . Tourisme Nouvelle-Calédonie . Récupéré 2013-01-30 .
  75. Aller en haut^ “Mwâ Ka à Nouméa, Nouvelle-Calédonie” . Lonely Planet . Récupéré 2013-01-30 .
  76. Sauter vers le haut^ Le nom est un jeu de mots et peut être lu en anglais comme “The Caledonian News” ou “Women of New Caledonia”
  77. Sauter^ PFF est solidaire avec Les Nouvelles Calédoniennes est solidaire avec Les Nouvelles Calédoniennes,Scoop,11 Mars 2014
  78. ^ Sautez jusqu’à:a b “Vivre en Nouvelle-Calédonie” . Gîtes Nouvelle Calédonie . Récupéré 2013-01-30 .
  79. Aller-vers le haut^ Le Chien bleu
  80. Jump up^ Télévision Numérique Terrestre (TNT)
  81. Aller en haut^ Grille TV Canal Plus Calédonie
  82. Aller-vers le haut^ L’Outre-mer dit adieu à l’analogique – AUDIOVISUEL – Info – Nouvelle-Calédonie – La 1ère. Nouvellecaledonie.la1ere.fr.
  83. Aller de l’avant^ le 12 octobre 2011 UTC (2011-10-12). “Deux nouvelles chaînes de télévision de Nouvelle-Calédonie proposées” . Rnzi.com . Récupéré 2013-01-30 .
  84. Aller en haut^ NCTV, c’est parti! , Les Nouvelles Calédoniennes , 9 décembre 2013
  85. Aller en haut^ “Régions et territoires: Nouvelle-Calédonie” . Nouvelles de la BBC. 2013-01-16 . Récupéré 2013-01-30 .
  86. Sauter^ « Nouvelle – Calédonie se joint à la communauté du football mondial » . FIFA.com. 24 mai 2004. Archivé à partir de l’original le 2007-07-18 . Récupéré le 6 août 2009 .
  87. Aller en haut^ “Cricket des femmes” . Lonely Planet . Récupéré 2013-01-30 .
  88. Aller en haut^ “Qu’est-ce que les gens mangent en Nouvelle-Calédonie?” . Newcaledoniatoday.wordpress.com . Récupéré le 16 février 2014 .
  89. Aller en haut^ “Présentation” . Aéroport international de Nouméa la Tontouta . Récupéré 2013-01-30 .
  90. Sautez vers le haut^ Transport. Isee.nc
  91. ^ Sauter vers:a b “Transport en Nouvelle-Calédonie” . Lonely Planet . Récupéré 2013-01-30 .
  92. Jump up^ Site de la DITTT – Infrastructures routières

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *